La récupération après une course ou un trail court

La ligne d’arrivée est franchie !

BRAVO ! mais si votre course est terminée, votre chrono « activation de la phase de récupération » vient de s’allumer.

Conseil n°1 : Ne vous asseyez pas !

Même si ce fut intense, pas question de s’allonger dans un coin. Votre corps, par le biais de votre cerveau est programmé à affronter les difficultés de l’effort. Il est encore dedans. Apaisez-le, envoyez-lui des stimuli pour lui indiquer qu’il peut désormais se détendre : marchez lentement en respirant le plus possible.
Le fait de marcher permettra d’activer la pompe de retour veineux par pression de la voute plantaire et donc améliorera votre récupération.

Conseil n°2 : Buvez !

Vous n’avez pas soif ? Vous avez passé votre trail sous la pluie, la neige et franchement de l’eau sans façon…Pensez à votre corps, qui vous a permis d’être si fier de vous là maintenant, tout de suite…Alors faites-lui plaisir…BUVEZ
De préférence une eau riche, l’eau plate seule ne sera malheureusement pas suffisante pour palier vos carences en minéraux. Vous devez absolument réhydrater votre organisme pour compenser la perte d’eau qui a servi à réguler la température de votre corps durant l’effort (thermorégulation).

Conseil n°3 : Mangez !

Vous n’avez pas faim ? compréhensible… mais vous avez 30 minutes avant que votre corps décide de piocher dans vos propres muscles ce que vous refusez de lui donner. Pendant l’effort, le muscle a consommé tout ou une grande partie du glycogène musculaire. Si on ne le ravitaille pas en glucides et en protéines, il le fera lui-même en s’autodégradant (fenêtre métabolique) qui dure jusqu’à 2 heures. Le processus de reconstruction accélère pendant les 30 minutes qui suivent l’effort.
Vous récup sera plus efficace pendant ce laps de temps.

Conseil n°4 : Souriez : vous êtes sous endorphines !

Lorsque l’on a fourni un effort, surtout intense, votre corps va créer des endorphines qui ne seront libérées qu’une fois l’effort terminé. Le meilleur des conseils, c’est de rester dans cette bulle de bien-être, que la libération des endorphines procure. Restez dans cet état agréable et profitez de cette sensation. Car c’est grâce à ces endorphines que l’on se dit : « A quand le prochain ? «

Conseil n°5 : Récupération ++++ 

 La Cryothérapie Corps Entier

Les résultats :

  • Restauration plus rapide de la production de force (capacité du muscle à exercer une force contre une résistance)
  • Réduction importante de cytokines pro-inflammatoire.
  • Les sensations et la perception de la douleur, fatigue sont affectés de manière positive par l’utilisation de la Cryothérapie Corps Entier.

En conclusion, une session unique de Cryothérapie Corps Entier réalisée le plus rapidement possible après la course, ou l’entrainement peut clairement améliorer votre récupération musculaire en limitant les processus inflammatoires, ce qui n’est pas négligeable !