Pourquoi la cryotherapie corps entier est meilleure qu’un bain glace ?

Comment ça fonctionne ?

Les bains de glace sont utilisés depuis des décennies comme mécanisme de rééducation et de récupération des blessures chez les athlètes, les professionnels et toute personne souffrant de douleur, d’inflammation et de lésions des muscles, des tendons, des ligaments ou des tissus mous. Mais, les bains de glace ont des effets sur le corps très différents de ceux de la cryothérapie.

Alors quelles sont les différences entre la cryothérapie corps entier et les bains glacés ? lequel est le plus efficace ?

La première et la plus importante différence entre les deux techniques est que pendant les 20 premières minutes d’utilisation d’un bain de glace, les tissus mous et les muscles situés assez profondément dans le corps commencent à geler et perdent en retour leur capacité. Le muscle est unique dans sa fonction, il a besoin d’un laps de temps spécifique pour récupérer à 100% sa capacité après une utilisation intense. De plus, après un bain de glace, l’individu doit continuer à se reposer et ne peut reprendre ses activités que le lendemain au plus tôt.

La cryothérapie est très différente à cet égard. Le traitement dans une chambre ne gèle pas réellement le tissu musculaire. Il s’agit simplement de la perception du gel par le système nerveux du corps. Un processus qui prendrait plusieurs séances de 30 minutes ou plus à réaliser dans un bain de glace qui ne prend que 3 minutes dans un traitement de cryothérapie. De plus, un athlète peut reprendre ses activités le même jour après sa séance de cryothérapie avec plus d’énergie et de capacités.

En termes de températures, la cryothérapie peut descendre à -110 par exemple, alors qu’un bain de glace ne descend pas en dessous de 50.

La cryothérapie utilise de l’air sec refroidi pour réduire la température de la peau, tandis qu’un bain de glace utilise un froid humide qui peut provoquer la congélation des tissus musculaires, les rendant assez immobiles.

La deuxième, au niveau physiologique. La réaction du corps aux températures ultra-fraîches pendant la cryothérapie est une réaction physiologique complètement différente de celle d’un bain de glace, le corps est confronté au processus incessant de réchauffement du sang dans le noyau du corps à une température normale. Cet exploit prend une immense quantité d’énergie avec laquelle le corps lutte. Et une fois que le corps n’est plus en mesure de réchauffer le sang, les muscles commencent à se figer et à geler, ce qui peut éventuellement provoquer une hypothermie et même la mort, car il est difficile d’arrêter le processus une fois lancé.

La dernière différence entre les bains de glace et la cryothérapie est la quantité d’oxygène fournie à la surface de la peau pendant le traitement. Dans un bain de glace, l’apport de d’oxygène à la peau et aux tissus de surface est interrompu, ce qui peut provoquer des lésions cutanées pouvant favoriser les maladies de la peau si la procédure est répétée.  Cette découverte est l’exact opposé du traitement par cryothérapie. Le collagène, qui est une protéine importante dans la peau, les cheveux, les ongles, est produit à un rythme accéléré pendant le traitement, ce qui améliore considérablement la santé de la peau, des cheveux et des ongles.